Quand le patrimoine est source de controverses
Random header image... Refresh for more!

Article « Le Journal des Arts »: L’Irak accuse les États Unis et Israël de temporiser la restitution d’un fonds d’archive lui appartenant.

BAGDAD (IRAK) [08.06.12] – Thomas Bizien

La ligue Arabe et le gouvernement irakien accusent les États-Unis de collaborer avec Israël pour temporiser la restitution d’archives irakiennes documentant l’histoire juive ancienne.

Le Musée National d'Irak à Bagdad - © Photo Baghdadi - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Taher al-Hamoudand, le ministre irakien de la Culture, et Ahmed ben Helli, le secrétaire général de la ligue arabe, demandent qu’un fonds d’archives saisi en 2003 par l’armée américaine en Irak leur soit restitué. Selon le média Al Arabiya News, ce fonds aurait été saisi dans l’un des bunkers du service de renseignement irakien pendant l’invasion américaine, avant d’être transféré aux États-Unis. Alors que les Etats-Unis s’étaient engagés à le restituer au gouvernement irakien à la mi-2006, il serait encore aujourd’hui conservé sur leur territoire ?

Ahmed ben Helli voit en Israël un « complice » de ce qu’il considère comme le « plus gros vol de manuscrit et de trésors historiques irakiens ». Rappelant qu’Israël a tenté par le passé de dérober ces archives, il accuse les États-Unis de retarder leur restitution afin de laisser à l’État juif la possibilité de les étudier. Les quelques 3.000 documents et 1.700 pièces archéologiques que comporteraient ce fonds, selon le secrétaire général de la ligue arabe, seraient d’une importance historique de premier plan. Parmi ces objets, se trouverait la plus vieille version connue du Talmud et de l’Ancien Testament. De quoi laisser à Israël, selon des historiens irakiens, la possibilité de réécrire l’histoire du Moyen Orient, et particulièrement celle de la Tour de Babel.

Ces archives proviennent de la première et seconde époque de la captivité juive en terre babylonienne. Au septième siècle avant Jésus Christ, la ville de Jérusalem a été le lieu d’un intense conflit entre l’Égypte et l’empire Babylonien. Venant de l’actuelle Irak, Nabuchodonosor II a assiégé deux fois la ville avant de la contrôler et d’expulser les élites juives vers « le croissant fertile ».

 

source: Le Journal des Arts, patrimoine, brèves [En ligne] http://www.lejournaldesarts.fr/site/archives/docs_article/101023/l-irak-accuse-les-etats-unis-et-israel-de-temporiser-la-restitution-dun-fonds-darchive-lui-appartenant.php (page consultée le 08/06/2012)

0 comments

Il n'y a pas encore de commentaires

Pour laisser un commentaire veuillez remplir le formulaire ci-dessous.

Laisser un commentaire